Carton 24 bouteilles Piguet & Rochat & Berney

  • Promotion
  • Prix régulier 94.90 CHF
Taxes incluses. Frais de port offerts dès CHF 80.- d'achat.


Nous livrons uniquement des cartons de 24 bières. Pour la vente au détail, vous trouverez la liste de nos distributeurs dans l'onglet "A propos".

Carton “un tiers de chaque”: 8 bouteilles 33cl de la Petite à Piguet + 8 bouteilles 33cl de la Mère Rochat + 8 bouteilles 33cl de la Soeur Berney

La P’tite à Piguet
Une blanche légère aromatisée avec de la coriandre, des écorces d’orange et quelques clous de girofle. Durant la refermentation en bouteille, le phénomène de décantation provoque un dépôt de levure naturel qu’on appelle la lie. Cette lie concentre tous les arômes, c’est pourquoi il faut pas ça laisser au fond de la bouteille! 

On la boit quand, c’te P’tite?
Ce mélange d’arômes lui apporte une fraîcheur bienvenue tout au long de l’année, y compris lorsqu’elle n’est pas restée longtemps au frigo. Toujours prête pour une soirée au bordu, elle vous accompagne aussi volontiers pour une fondue sur la Dent. Pour les moins aventureux(ses), elle vous tiendra aussi volontiers compagnie sur l’accoudoir de votre canapé. 

Et qu’est-ce qu’on peut bien ruper avec? 
Elle est pas difficile la P’tite... Un poisson, de la volaille, du fromage frais, une salade ou même une tarte au pomme. Mais, comme toutes les combières, ce qu’elle aime surtout, c’est l’apéro!

La Mère Rochat 
Une Indian Pale Ale, ou IPA (attention à bien ça prononcer correctement, on dit Aïe-Pi-Hey) Avec son teint cuivré et son parfum tropical, elle a du caractère la Mère ! Une teneur importante de houblon lui apporte une amertume haute en saveurs, qui comprend des arômes d’agrume, de litchi ou de biscuit. Certains d’entre-vous y trouvent toutes sortes d’autres goûts exotiques... et ben, on sait pas où vous allez chercher tout ça! 

On la boit quand, la Mère?
C’est pas tant quand, mais plutôt comment, avec elle… Tout est dans l’art et la manière! On lui sort un grand verre, on admire sa belle robe et on lui dit qu’elle sent vraiment très bon. Il faut pas la boire trop fraîche, parce que sinon elle n’a plus grand goût. Mais trop tiède, elle risque bien d’être amère. Ahh… Il faut savoir y faire avec la Mère Rochat! 

Et qu’est-ce qu’on peut bien ruper avec? 
La Mère, elle aime bien qu’on lui mitonne une pièce de bœuf au gril, des plats épicés ou un repas méditerranéen. Elle se laissera également boire avec un bonne assiette de pâtes ou encore de la glace vanille, mais c’est parce que vous l’aurez charmée!

La Soeur Berney
Une brune d’Abbaye bien trempée. On lui la fait pas, à la Soeur Berney! Son caramel fait maison, ainsi qu’un affinage sur bois de chêne, lui apportent une intensité sans égal. Et, comme toutes les combières, elle se bonifie avec l’âge!
Son goût prononcé de 
reviens-y vous en fera décapsuler plus d’une, mais avec ses 8% d’alcool, privilégiez ensuite la marche à pied!  

On la boit quand, la Soeur?
Chaque fois qu’il y en a! Comme le disait son papa, il s’agit de la seule bière qui ne se brasse que le dimanche. Du coup la Soeur Berney ne court pas les chemins de la Vallée… Si vous en croisez une, empressez-vous de la ramener à la maison. 

Et qu’est-ce qu’on peut bien ruper avec? 
La Soeur Berney, c’est du costaud! Pas du genre à se laisser boire avec des filets de perches ou un yaourt à la framboise. Avec elle vous aurez plutôt intérêt à prévoir des fromages bien faits ou une planchette de charcuterie. Si vous souhaitez lui faire plaisir pour le dessert, misez sur une tarte à la raisinée.